Rencontres

Dans ce chapitre vous lirez les rencontres qui nous ont marqués durant le voyage, les escales.
Il y aura d’abord les navigateurs de rencontre, avec qui nous aurons vécu des choses fortes, avec qui nous aurons lié des relations vraies.
Il y aura les personnes non navigantes, rencontrées dans les pays et qui auront suscité chez nous le plus d’intérêt, par leur personnalité, leurs talents, leurs vie, leur humanité….
Cela ne veut pas dire que nous n’avons pas apprécié les autres rencontres à leur juste valeur, mais il faut bien choisir, et il faut du temps pour écrire…. et il faut en avoir de reste pour naviguer, se promener, découvrir, vivre!

Rencontres de voyageurs navigateurs.

Yallingup avec Frédérique, Catherine, la quarantaine, Pablo, Thiphaine et Corentin

Les parents et leurs trois enfants (10, 7 et 5 ans) ont pris une année sabbatique pour faire un tour de l’Atlantique sur un bateau de location de 13 mètres. Frédérique est un ancien moniteur de voile des Glénans. Nous les avons rencontrés à Gibraltar où nous étions voisins de ponton. Le contact a été simple et facile avec cette famille ouverte et très agréable. Les enfants ont école à bord tous les matins avec les cours du CNED, sauf les jours ne navigation. Catherine est une super maman, attentive aux besoins de chacun. Frédérique est un skipper affairé sur le bateau. Les enfants sont souvent avec les enfants du ponton! Cette famille a réussi à partir comme je voulais le faire à 35 ans sans arriver à convaincre mon épouse…
Après Gibraltar nous nous sommes retrouvés à Graciosa, dans cette île enchantée. Là un jour nous avons vu Corentin presque en haut du mât, sur la chaise de calfat, hissé par son papa espérant l’initier jeune aux manoeuvres et à l’agilité qui sied au marin!
Frédérique et Catherine
Frédérique et CatherinePablo, Tiphaine, CorentinCatherine qui est journaliste, tient le site très sympa de leur voyage:
http://www.tipaco.blogspot.com

J’espère bien que nous nous rencontrerons de nouveau dans les Canaries, puisqu’après nos routes divergeront!

Harem avec Christophe et Catherine, la quarantaine et leurs trois filles… d’où le nom du bateau!
Nous les avons rencontrés à Porto Santo, sur le même ponton. D’abord nous avons entendu et vu Christophe et sa grande voix. Il parle avec tout le monde et sillonne le port. Catherine est une super maman qui manage avec complicité et autorité ses filles! Ils sont partis pour une année (voire plus) pour un tour de l’Atlantique avant de rechercher un nouveau travail au retour. Ils ont acheté un beau bateau neuf de 12 mètres un RM 1200 aux formes modernes et larges. Nous nous sommes revus à Graciosa et ils doivent venir à Marina Rubicon sur Lanzarote. Vivement qu’ils arrivent!
Christophe et son Harem!Catherine
Le site de Harem a pour adresse:
http://www.harem.unblog.fr>

Julien et Agnès sur La MandragoreDe jeunes de 33 et 24 ans, partis pour une durée indéterminée vivre l’aventure autour du monde! C’est courageux à leur âge. Julien a acheté un bon bateau en acier d’occasion bien équipé. Depuis il avance de ports en mouillages. Nous avons partagé les mêmes repas dans un bord ou l’autrre. Lâge n’est pas un problème et le contact est très agréable.Nous nous sommes rencontrés à Porto Santo puis à Graciosa et nous les avons apperçu au mouillage à Lanzarote… Nous nous reverrons sur la route de l’Afrique!
La Mandragore Julien et Agnès
Avant de nous séparer à Graciosa, Agnès nous a offert deux beaux dessins. Elle dessine un carnet de voyage que vous verrez peut être un jour édité, qui sait….
Ils tiennent un site:
http://www. la-mandragore.fr/>

Claude sur Vent de Soleil. Nous nous sommes rencontrés à Graciosa sur les pontons où nous parlions de notre spi déchiré. Claude qui est voilier et a sur son bateau sa machine à coudre et du tissus à voile, nous a réparé notre spi en le décorant de multiples couleurs pastel et en nous le rendant plus solide qu’avant. Nous avons partagé bien des repas et discutant voile et parcours de vies… Toujours agréable, j’espère que nous nous reverrons bientôt puisqu’il veut aller en Afrique à son retour de deux mois en France pour remplir la caisse de bord.
Claude à l’oeuvre avec son inverseurDépart de Claude

Dominique et Marylène, la cinquantaine, sur Daam Dour, un bel OVNI 395 tout neuf, qu’ils ont acheté après avoir vendu leur outil de travail. Vendue aussi la maison! Maintenant ils sont sur leur bateau autour du monde pour longtemps! Sympathiques et ouverts, nous avons aimé discuter et nous promener ensemble! Ils devraient venir à Lanzarote après avoir réparer un vérin de pilote qui fuit…
Daam DourDominique et Marylène

Stéphan et Sylvie sur Café Liégeois, la cinquantaine, avec leurs deux garçons qui cherchent toujours des copains pour jouer au foot ou faire du vélo… Stéphane est toujours calme malgré les ennuis de moteur et Sylvie pendant ce temps assure pour la famille! Simples et directs ils veulent aller au Sénégal; nous nous reverrons donc après Graciosa!
Café Liégeois

Patrick et Nicole sur Bulle, la cinquantaine, ont pris une année sabbatique sur leur bateau construit de leurs propres mains pendant près de 18 ans! Et la navigation se passe bien. Patrick nous a conseillé et a vérifié pour le pilote défaillant. Nous avons bu des coups ensemble dans la bonne humeur partagée! J’espère que nos sillages se rencontreront encore!
Patrick et Nicole au café wifi avec Jean-Michel

Yann et Linda sur Abondance, la cinquantaine, ont acheté un abondance d’occasion, l’ont retapé avec bien du courage et des ennuis et sont end-fin partis cet été avec leurs deux jeunes enfants. Nous nous sommes rencontrés au port à sec de Rochefrort où nous nous sommes entraîdés souvent. Nous devions partir ensemble de La Rochelle le 14 juillet, mais je n’étais pas prêt, il s’en fallait de quelques semaines. Depuis j’ai avancé et Yann a eu bien des ennuis et maintenant il est à la recherche d’un port pour mettre au sec le bateau en Espagne, réparer et hiverner en Turquie…
Nous nous rencontrerons peut-être plus loin, au Brésil ou ailleurs…
Le site d’abondance est:
http://www.physiovitale.com/>

Abondance à La Rochelle

Nicolas et Valérie, la trentaine, voyagent sur Rapa Nui, un 12,40 mètres avec leurs deux enfants. Nous nous sommes connus au port à sec de Port Lavigne près de Nantes. Dans ce chantier foutoir, Nicolas retapait son bateau pour le préparer, pendant que Valérie travaillait pour la caisse de bord. Ils sont adorables avec leur enfants. Ils vont hiverner au sud du portugal pour repartir au printemps. J’espère que nous nous retrouverons….
Nicolas et Maël